participation du collectif au "FAME"

Publié le par cvgg

P1130433.JPG

 

En parallèle du Forum "officiel" Mondial de l'Eau (FME), rendez-vous des institutions nationales et internationales, des gouvernements, des institutions financières et des multinationales, qui œuvrent à la privatisation de l’eau (bien public), a eu lieu le 4ème Forum Alternatif Mondial de l'Eau (FAME), à Marseille, du 14 au 17 mars 2012.

 

Ce forum alternatif est organisé par des associations citoyennes et paysannes, des ONG, des mouvements sociaux, des collectifs et associations environnementaux, du monde entier, pour dénoncer le caractère illégitime du forum officiel, qui officialise la main mise de la finance sur la marchandisation de l’eau; il milite pour la préservation des ressources en eau, bien commun de l’humanité, auquel tout être a le droit d’accès fondamental.

 

Les collectifs anti-gaz de schiste et de charbon de l’Ardèche, du Vaucluse, du Gard, du Var ainsi que l’association “Collectif de Vigilance de Gardanne et du Pays d’Aix” (CVGG), participaient à cette manifestation, dans le cadre de leur lutte contre le gaspillage et la pollution de l’eau (bien commun de l’humanité), par l’exploitation et l’exploration des gaz de schiste et de charbon.

 

P1130452.JPG

 

 

Point sur la situation actuelle :

 

- contrairement à l’effet d’annonce de la loi du 13/07/2011, il reste toujours, à ce jour, 61/64 permis d’exploration, qui n’ont pas été abrogés; les 3 permis qui ont été abrogés, l’ont été du

fait de l'inscription des Cévennes et des Causses, au patrimoine mondial de l'humanité.

- les 2 compagnies pétrolières, Total et Schuepbach ?, ainsi “déboutées” de leur permis, attaquent en justice, le gouvernement français.

- rappel :

    * même dans la phase d’exploration du sous-sol, l’eau est déjà polluée

    * le code minier a été modifié pour faciliter la transformation d’un permis d’exploration, en permis d’exploitation des gaz de schiste et de charbon

    * le “permis de Gardanne” risque d’être prorogé en novembre 2012 pour une durée de 2 ans !

 

Les collectifs et associations de lutte contre l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste et de charbon, rappellent combien la mobilisation est toujours d’actualité, elle sera de longue haleine, combien l’enjeu financier est grand, combien les ravages sur l’environnement et sur notre santé sont graves et irréversibles et combien nous devons rester très vigilants.

 

P1130459.JPG

 

P1130488.JPG

 

 

 

 

Publié dans réunions et actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article