élections municipales : les réponses des candidats

Publié le par cvgg

Suite à notre courrier d'interpellation des candidats en lice pour les élections municipales (ICI), nous avons déjà réçu les réponses ci-dessous. Nous completerons cette page au fur et à mésure.

Un rappel : toutes les réponses réçus seront publiées, nous en ferons l'analyse après le scrutin.

Nous avons malheureusement réçu peu de réponses sous forme numérique (demandée pourtant) , veuillez donc excuser la qualité des scans ....

 

Réponses en provenance de candidats à Aix-en-Provence 

 

François - Xavier de Peretti

reponse-De-Peretti0001.JPG


Le directeur de camapgne de Madame Joissains :

reponse Joissains0001

avec en copie la délibération de la CPA de 2011


 

réponse de François Hamy (EELV) :

 

 

MUNICIPALE AIX-EN-PROVENCE MARS 2014

LISTE ENSEMBLE DEMAIN

 

CVGG

le président Rémy Carrodano

 

Cher monsieur,

 

Je vous confirme que je soutiens votre demande d’abrogation définitive du permis dit « de Gardanne »  d'exploration des gaz de charbon.

 

 

Nous adressons à tous les membres de votre collectif, l’expression de nos respectueuses salutations.

 

 

 

François HAMY

 

 

Pour la liste EELV- Ensemble Demain

06 25 87 71 85

17 bis rue Frédéric Mistral

 13100 Aix-en-Provence 

fhamy2014@gmail.com

 

 

 

Réponses de candidats en provencance de Gardanne :

 

Monsieur  Jean-Brice Garella

 


 

Collectif de Vigilance Gaz de Gardanne Pays d'Aix (CVGG)
M. Le Président Rémy Carrodano
16, les campagnes du Pesquier
13120 Gardanne

Gardanne, le 20 janvier 2014

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les administrateurs et adhérents,

Vous avez attiré notre attention sur l'existence du permis d'exploration de gaz de charbon dit
« permis de Gardanne » qui a été demandé en 2004, renouvelé une première fois en 2009.
En novembre 2012, une seconde demande de prorogation du permis d'exploration de gaz de charbon a été effectuée par la société australienne EGL.

Votre Collectif a demandé l'abrogation définitive de ce permis et œuvre depuis sa création dans ce sens en sensibilisant les élus et les habitants du périmètre d'exploration.

Votre association nous a demandé de nous prononcer clairement sur le bien fondé de ce permis dit « permis de Gardanne » ainsi que sur votre demande d'abrogation définitive du permis.

Nous n'ignorons pas que le Préfet vient d'adresser début janvier un courrier à chacun des maires des communes pour leur demander de se prononcer, conformément à la loi, sur la demande de la société australienne. Et nous comprenons que vous avez besoin de connaître notre positionnement.

Vous écrivez : « une seule exigence pour nous : la transition énergétique vers des énergies non carbonées en s'engageant sur un développement durable. ».

Nous sommes heureux de confirmer que nous partageons le même objectif.

Pour notre liste « Tous ensemble pour notre ville », Gardanne, qui est riche d'un passé industriel axé sur les énergies, a aujourd'hui l'opportunité de se positionner sur les énergies renouvelables de demain, tout en valorisant ses espaces naturels et agricoles. C'est à partir de ce nouvel équilibre que nous voulons construire l'avenir de Gardann.    Nous voulons une ville exemplaire en matière de développement durable autour de la mise en place d'un Agenda 21 local en lien avec la Charte de l'environnement du Pays d'Aix et des agendas 21 de Simiane et de Bouc Bel Air, nos voisines. Nous soutiendrons l'économie sociale et solidaire, le développement d'entreprises de l'économie verte et l'économie circulaire.Pensez-vous un seul instant que nous envisagions de défigurer notre commune par des dizaines de puits de mines ? Pensez-vous qu'ayant la volonté d'être exemplaires en matière de développement durable, nous puissions accepter une pollution de l'air, de l'eau et des sols par les fuites d'exploitation inévitables ?

Nous avons enfin rejoint depuis le 1° janvier, la Communauté du Pays d'Aix et bien entendu nous faisons nôtre sa délibération prise en conseil communautaire en avril 2011.Nous rejoignons et validons son vote pris à l'unanimité contre l'exploration des gaz de charbon sur le territoire de la Communauté du Pays d'Aix.      

avec l'espoir que votre association aura à cœur d'œuvrer avec nous sur cette question si nous sommes élus, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, en l'assurance de toute notre considération pour l'objectif citoyen de votre association.

 

 

 

réponses de candidats en provenance de Mimet

 

Monsieur  Georges Christiani (en deux parties)

réponse christiani Mimet0001

réponse christiani Mimet 20001

 

réponses de candidats en provenance de Simiane Collongue


MonsieurPhilippe Ardhuin

reponse Ardhuin Simiane0001

 

réponses en provenance de candidats à Bouc Bel Air


reponse de Mme Marie-Christine Oberlinkels

 

 

 
Monsieur Le Président,
 
En réponse à votre courrier, relatif au permis d'exploration des gaz de Charbon, dit " de Gardanne", j'ai l'honneur de vous faire connaître mon positionnement en tant que tête de liste de BOUC BEL POUR TOUS aux prochaines élections municipales de BOUC BEL AIR.
 
Je, soussignée, Marie - Christine OBERLINKELS, tête de liste de BOUC BEL AIR POUR TOUS, aux prochaines élections municipales de BOUC BEL AIR, m'oppose à toute demande de prorogation du permis d'exploration de gaz de charbon dit " de Gardanne" par la société australienne EGL. et me prononce en faveur de l'abrogation définitive du permis dit "de Gardanne".
 
Fait pour servir et valoir ce que de droit
 
Marie - Christine OBERLINKELS
réponse réçu par mail de la part de J-C Perrin , Maire de Bouc Bel Air
(qui regroupe dans sa réponse centrale EON et permis charbon , pourquoi pas    ....)

Jean-Claude Perrin
Maire de Bouc Bel Air
Candidat aux élections municipales de Mars 2014

monsieur,


je vous confirme les points suivants,

je suis opposé au projet de centrale à biomasse de Gardanne car à ce jour, il n'a été fait aucune information aux élus, ni aux populations sur l'avenir et les conséquences pour l'environnement des transformations prévues dans cette centrale thermique.
De plus les premiers éléments disponibles font apparaitre de lourdes erreurs de conception et une absence de prise en compte des capacités de production de matière première par le tissu régional et même au delà. Le projet en lui-même semble ne pas se conformer aux exigences en matière de développement durable, et ressemble de plus en plus à un projet alibi pour fermer d'autres sites, et toucher des subventions publiques d'investissement. Il ne semble pas viable sur la durée, ne prévoit pas de récupération de chaleur pour un usage en chauffage urbain ou autre, ni même un quelconque débouché en ce sens.

je pense donc que c'est une fausse bonne idée, qui nous a été présentée au départ comme une magnifique reconversion, mais ne résiste pas aux premières analyses sérieuses de fonctionnement.

j'ai signé la pétition de SOS forêts 04, qui regroupe les opposants à ce projet, et je suis engagé avec d'autres élus locaux pour porter ce dossier au sein de la Communauté du Pays d'Aix
je souhaite également rappeler que la commune de bouc Bel Air, sous mon impulsion, a pris depuis longtemps position par délibération du conseil municipal contre tout forage, toute exploitation ou recherche sur les gaz de schistes, sur son territoire et au delà,

cordialement,

Jean-Claude PERRIN
réponse reçu de Monsieur Philippe CANOBIO
Lettre-Philippe-CANOBIO-candidat-BBA.JPG
 

Réponses de candidats en provenance de Fuveau

La liste "MonFuveau" de J F Dubus nous a envoyé le lien vers sa position , publié sur son site 

 

Position du Collectif MonFuveau2014 sur la prorogation de permis d'exploration de gaz de charbon dit "Permis de Gardanne"

12 Mar 2014

Dans le cadre des municipales 2014, le Collectif MonFuveau a été interpellé sur son positionnement relatif à l'exploration et à l'exploitation des Gaz de Schistes, et en particulier sur la prorogation du permis d'exploration de gaz de charbon dit "permis de Gardanne" par la société australienne EGL.

 

Comme nous l'avons souligné en réunion publique de présentation des membres de notre liste, le vendredi 14 février dernier, nous réaffirmons ici notre opposition ferme et définitive à la prorogation de ce permis.

Les raisons que nous invoquons sont les suivantes :

 

1) Les conditions d'exploitation aujourd'hui utilisées sont à haut risque pour l'environnement local, et donc les populations, notamment par la pollution des nappes phréatiques qu'elle entraine.

 

2) L'empreinte carbone, et l’émission de gaz à effet de serre libérés par les fuites de méthane lors de l'exploitation vont à l'encontre des efforts pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

3) Enfin, la transition vers des énergies non carbonées est un enjeu vital pour les décennies à venir, face à l'épuisement des ressources pétrolières. Au delà des aspects liés à la défense de l'environnement, tout développement actuel de la filière des Gaz de Schistes aurait pour conséquence de ralentir la transition énergétique dont nous avons tant besoin.

 

En conclusion, nous souhaitons insister sur le fait que, par le passé, la question de l’énergie a été trop souvent confisquée aux citoyens, jugés "mal éduqués", par les élites des grands corps de l’État ainsi que par les lobbies industriels. Or, depuis plusieurs décennies, tant de ressources non renouvelables comme l’énergie ont été gaspillées que nous devons, nous citoyens, nous réapproprier ces questions. Si nous avons un trésor sous les pieds, faisons par exemple ensemble preuve de responsabilité et de vision à long terme et posons nous la question : pourquoi ne laisserions-nous pas à nos arrières petits enfants le choix d'exploiter ces ressources plutôt que d'avoir uniquement à gérer les innombrables déchets que nous avons répandus à la surface de la terre ?

Publié dans réunions et actions

Commenter cet article