centrale EON "biomasse", et maintenant la pétition ....

Publié le par cvgg

.... qui connait un succès grandissant  !

Initié par "SOS Forets 04 "  et cosignée entre autres par le CVGG, qui est partie prenante dans ce combat,  merci de la signer et de la partager autour de vous .
Elle est accessible par ce lien

Voici le texte :

 

Nous vous demandons de retirer l'autorisation d'exploitation donnée à E.ON pour le projet néfaste et dispendieux de centrale à biomasse de Gardanne (Bouches du Rhône)
  • Adressée à : Philippe Martin  

Nous vous demandons de retirer l'autorisation d'exploitation donnée à E.ON pour le projet néfaste et dispendieux de centrale à biomasse de Gardanne (Bouches du Rhône)

    Je refuse que les forêts du quart Sud-Est de la France soient sacrifiées pour alimenter la centrale électrique de Gardanne qui est une aberration économique, sociale et environnementale.


    En effet cette centrale:

    -brûlera d'immenses quantités de déchets agricoles, de bois de récupération et surtout de bois forestier (850 000 tonnes par an) afin de produire de l’électricité sans cogénération, c'est-à-dire sans valorisation de la chaleur, ce qui aura comme conséquence un rendement médiocre qui ne dépassera pas les 33%
    -brûlera plus de charbon que ce que le groupe 4 de la centrale consommait auparavant
    -brûlera une grande quantité de bois de récupération B2 (11% du combustible total) qui provoquera une forte pollution
    -recevra d’importantes subventions via un prix bonifié pour l’électricité produite (1 Milliard € sur 20 ans) malgré le fait que le projet d’E.ON ne respecte pas les conditions d’octroi de telles subventions, c’est à dire des projets avec cogénération et un rendement minimum de 60%
    -ne devrait maintenir que 80 emplois ! Subvention obtenues : 1 milliards € sur 20 ans = 50 millions € par an. Pour en préserver 80, cela fait donc 625.000 € par an et par emploi. Si l’on considère qu’un salaire de 3000 € brut avec les charges patronales revient à 50.000 € par an, avec 50 millions € on peut créer 1000 emplois tout en préservant les emplois existants ! Cet argent public doit être investi pour de vrais emplois durables pas pour les actionnaires d’ EON !
    -provoquera une congestion et une pollution extrêmes dues au trafic de camions acheminant le bois à la centrale (un camion toutes les deux minutes selon les estimations officielles)
    -la moitié du combustible sera importée, sans doute du Canada et de l’Ukraine, aggravant ainsi notre déficit commercial et contribuant aux destructions massives de forêts dans les pays exportateurs
    -le bilan carbone sera encore plus catastrophique que jusqu’à présent
    Un tel projet est à même de déstabiliser la filière biomasse locale existante créée dans notre région grâce à un important soutien public. Il est fort à parier qu’elle détruirait plus d’emplois qu’elle n’en créerait, surtout dans la filière bois.


    Ce projet de mégacentrale renforce la tendance actuelle vers l’industrialisation de la gestion de nos forêts qui ne sont perçues que comme des gisements de production et jamais comme des écosystèmes précieux, fragiles et irremplaçables. La conséquence en sera des destructions massives de nos forêts, des biotopes et des sols, notamment dans les parties les plus accessibles.


    Il faut donc retirer l'autorisation d'exploitation donnée à E.ON pour ce projet et investir les fonds publics dans le soutien à des projets énergétiques territoriaux lancés après une forte consultation des citoyens.

    Cette pétition est lancée à l’initiative du Collectif "SOS Forêts 04 – Non à E.On", né en décembre 2013 pour lutter contre ce projet démentiel.

    http://sosforets04.wordpress.com/

    Sont associées à cette pétition les organisations suivantes :

    COLLECTIF VIGILANCE GAZ DE GARDANNE PAYS D'AIX (CVGG)

    CONVERGENCE ECOLOGIQUE DU PAYS DE GARDANNE (CEPG)

    Cèze et Ganière

    CGT Forêt PACA

    SNUPFEN-Solidaire

     

    Publié dans dossier "biomasse" EON

    Commenter cet article